Panic and Asombro

Video Performance & Critical Commentaries
Enrique Pardo

2002 07 Pan video
Video Performance 4’30”

FRANÇAIS & vidéo sous-titrée
ESPAÑOL & video con subtítulos
An invitation from Sara Belo to a group of artists under the title
Pandemic Vocalism, facing the CORONAVIRUS. See complete video 20'.

Online Lecture Series by Enrique Pardo on the god Pan.
July and August 2020.

Pan, Berlin Archeological Museum.

The figure of Pan is clearly of archaic and wild, even coarse origin; it is one of the few divinities of Greek mythology that maintained its animality, its zoomorphism, and a certain distance from the anthropomorphic civilization of the Greek Olympus – one feels like calling it : “humanist”. He remained half man, half goat, sometimes with the latter’s pungent smell: rustic, savage, brutal. When he was born, his mother scurried off in panic upon seeing she had given birth to a hairy creature with goat’s feet and two horns.

Note: Adjoining image used for the first Pantheatre logo: Pan with a goat’s head, looking out at his herd, a whip in his left hand.

LOGOEAR

One of the first Pantheatre logos, based on the Berlin statuette.

Lire la suite

Panique et ‘Asombro’

Vidéo Performance & Commentaires
Enrique Pardo

2002 07 Pan video
Vidéo Performance de 4’30”

ESPAÑOL traducción y video con subtítulos
ENGLISH translation & video with subtitles

Cette vidéo performance fait partie d’un projet conçu et réalisé par la chanteuse et vocaliste portugaise Sara Belo sous le titre de Pandemic Vocalism (voir vidéo complète, 22 min.) Les prestations sont d’un très haut niveau et incluent celles de Maria João, Andrea Pensado, Inés Terra, Paola Ribeiro, Viv Corringham, Maja Jantar, Phil Minton, et de Sara Belo elle-même.

Cycle de CONFÉRENCES online de Enrique Pardo sur le dieu Pan.
Juillet et août 2020.

Note sur le titre. Asombro est généralement traduit par émerveillement, voire stupéfaction : l’être ou l’objet qui en serait la cause serait si prodigieux que nous en serions éblouis ou stupéfaits (ou stupédifiés) par sa lumière – ou sa partie d’ombre. Nous sommes en territoire borderline.
J’ai été surpris de découvrir l’usage de asombro en portugais : le travail qui fonde la pensée archétypale consiste en grande partie à découvrir (et à se figurer) la part d’ombre d’une divinité.

Panique et Asombro

Figurine de Pan, Musée arquéolgique de Berlin.

Le dieu Pan est clairement une figure d’origine archaïque et agreste, voire rêche ; c’est aussi l’une des rares divinités de la mythologie grecque à avoir conservé son animalité, son zoomorphisme, ainsi qu’une nette distance par rapport à la civilité anthropomorphe (on a presqu’envie de dire : « humaniste ») de l’Olympe grec. Il est resté moitié homme, moitié chèvre, et il sent souvent le bouc : dominateur, sauvage et brutal. A sa naissance, sa mère a détalé (panique) quand elle s’est vue enfanter une créature poilue avec des pattes de chèvre et deux cornes.

Ci-contre : image utilisée pour le logo original de Pantheatre. Avec une tête de chèvre, mais des mains humaines. Il regarde son troupeau, avec un fouet dans la main gauche.

Lire la suite

Pánico y Asombro

Video Performance & Comentarios Críticos
Enrique Pardo

2002 07 Pan video
Video Performance de 4’30”

FRANÇAIS vidéo soustitrée
ENGLISH translation & video with subtitles
Invitación de Sara Belo a un conjunto de artistas bajo el titulo
Pandemic Vocalism onfrontando el CORONAVIRUS. Ver video completo 22'

Ciclo de CONFERENCIAS online de Enrique Pardo sobre el dios Pan.
Julio y agosto de 2020.

Dios Pan, Museo arqueológico de Berlín.

La figura de Pan es claramente de origen arcaica y agreste, incluso burda; es una de las pocas divinidades de la mitología griega que mantuvo su animalidad, su zoomorfismo, y una cierta distancia hacia la civilización antropomórfica (provoca decir: “humanista”) del Olimpo griego. Se mantuvo mitad hombre, mitad cabra, y, a veces, huele a chivo: rústico, salvaje, brutal. Cuando nació, su madre salió pitando (pánico) al ver que había parido una creatura peluda, con patas de cabra y dos cuernos.

Imagen usada para el logo original de Pantheatre. Con cabeza de cabra, mira a su rabaño, con un fuete en la mano izquierda.

Lire la suite

Méchant Carton Plein

Le Rêve d’une Danse

Photo Didier Monge

de et par Hélène Larrodé
mise en scène de Linda Wise

Représentation donnée le 9 août
2019, au Centre Roy Hart (Gard)

 

 

 

Prélude

Mon père avait un avocat, non pas véreux, mais venimeux. Et laid. On l’appelait le singe électrique (el mono eléctrico) tant il avait de tics (à la Sarkozy). Par contre, il était toujours impeccablement surhabillé, surparfumé et surgominé. Je pense qu’il était amoureux de ma mère et qu’elle l’avait envoyé promener. C’est une histoire à la Othello (à la Iago, surtout) mais post-mortem, car mon père est mort à quarante-six ans d’une terrible cirrhose – après vingt ans de whisky ! L’avocat s’est débrouillé pour lui faire signer un divorce peu avant sa mort, en plein coma, laissant ma mère sans héritage ni soutien financier. Cet avocat gérait aussi une autre obsession de mon père, (qu’il repose en paix : il est parti trop tôt pour que puisse être son ami…). Son autre obsession, c’était l’évasion fiscale. Les sociétés off-shore (Panama déjà). Ma sœur et moi n’étions pas dupes et traînions les pieds pour aller signer les papiers de l’héritage après sa mort. L’avocat a vite compris pourquoi, bien sûr : ce divorce. Sans un mot, il a fait déposer un énorme tas de cartons devant l’appartement de ma sœur, bloquant le palier, avec tous les dossiers. (Voir le post scriptum, pour une réflexion sur ce prélude.)

J’ai eu aussi un peu l’impression d’avoir déchargé plein de cartons chez Linda Wise, en discutant avec elle sur Le Rêve d’une Danse. Des cartons contenant des dossiers sur la performance donnée la veille à Malérargues. C’était la quatrième version que je voyais.

Lire la suite

Rafael Lopez-Pedraza 3 : Hermès et le Picatrix

hermes_trismegisteLa psychologie archétypale a émergé, selon Rafael Lopez-Pedraza, lors de réunions à Zurich[1] à la fin des années 1960 pour des lectures du Picatrix.

Le Picatrix est ce qu’on appelle un grimoire, c’est à dire un livre d’instructions magiques, surtout pour la fabrication de talismans et d’amulettes, généralement en référence à l’astrologie. Il est apparu en Europe lors de la Renaissance italienne, en provenance des cultures arabes très sophistiquées du Haut Moyen Âge – cultures qui nous ont aussi transmis le Corpus Hermeticum (Cf. image – j’en parle plus bas). Le Picatrix est un livre dont l’esprit, et parfois la lettre, ont inspiré pratiquement toutes les traditions magiques syncrétistes du monde – par exemple : le vodou haïtien ou les rasta jamaïcains. Lire la suite