Rafael Lopez-Pedraza 4 – Borderline Freaks

Festina sails

Festina Lente / Medici, Florence

Le regain d’intérêt pour Rafael Lopez-Pedraza (1920 – 2011), figure emblématique d’une psychothérapie « archétypale » – dite « post-junguienne » – est venu d’une rencontre récente, la première de ce genre pour moi, avec une psychiatre vénézuélienne qui avait été en analyse avec lui à Caracas. Je n’avais rencontré Rafael que dans des contextes de dialogues culturels, de laboratoires théâtraux ou d’amitié informelle.

Je suis retourné relire ses livres, dont : Hermès et ses Enfants. J’ai aussi découvert sur internet l’excellente entrevue avec Axel Capriles (2004). Document essentiel, car Rafael y clarifie certains événements et idées qui ont balisé sa carrière «archétypale» : des informations détaillées qui, pour ceux qui connaissent son travail et sa pensée, sont d’une grande valeur.

Comme indiqué (Post 3), le moment cardinal, a été la visite d’études faite avec James Hillman à l’Institut Warburg, à Londres, à la fin des années 60, début des années 70. Et, dans cette bibliothèque consacrée à l’histoire culturelle de l’imagination en Europe, la rencontre qui catalysa l’approche dite archétypale, fut celle du Picatrix, livre-grimoire de magie arabo-andalouse, et dont le principal instrument est l’astrologie : des figures païennes organisées dans l’esprit du calcul mathématique et astrologique arabe. La façon dont Rafael parle de la finalité « magique » du Picatrix m’a ouvert une porte de plus dans la considération d’une psychologie culturelle – et un instrument « métaphorique » de plus pour envisager le processus de la création artistique.

L’autre thème fondamental du livre Hermès et ses Enfants, est la sexualité. Proposer en débat « magie et sexualité », et les rapports entre les deux, crée inévitablement un tourbillon de questions et de réactions – parfois trop difficiles à contenir. D’où la nécessité en fait de cercles « hermétiques » pour pouvoir en parler calmement et en profondeur. Voici quelques thèmes qui m’ont particulièrement frappé :

Hermès : sa mobilité psychique ne s’embarrasse pas de dignité ni d’héroïsme (surtout pas « moral »), ce qui lui permet d’être l’une des rares divinités à traverser (ou contourner) sans problèmes la jalousie. La jalousie est une force qui fixe les images (la porno-psycho-graphie.) Psyché y fait un blocage, comme on dit. Rafael dresse un inventaire que j’ai envie de qualifier d’ « exquis » sur l’une des plus grandes crises de jalousie de la mythologie grecque : celle du triangle Héphaïstos / Aphrodite / Arès.

Pan : le dieu-berger solitaire, plutôt lubrique par ailleurs, est dit le dieu inventeur de la masturbation. Rafael (et aussi James Hillman dans son Pan et le Cauchemar) donnent à cet acte une importance particulière du point de vue de la figuration psychique : quelles figures nous visitent lors de l’acte sexuel solitaire ? L’interdit mosaïque nous dit que nous ne pouvons pas désirer la femme du voisin, même en pensée ! Le conflit entre moralisme biblique et imagination païenne est à la racine de ce que Rafael décrit comme Anxiété Culturelle (essai de Rafael Lopez-Pedraza dans un livre qui en porte le nom. On le trouve en anglais et en espagnol.)

Hermaphrodite : Rafael se tourne à un moment vers Les Métamorphoses d’Ovide, et vers la nymphe (nymphomaniaque) Salmacis. Ici Hermaphrodite est le plus beau des garçons. Salmacis le désire tellement qu’elle fusionne avec lui dans l’eau de sa lagune. Il en sort dévirilisé, faible – on pourrait dire « féminisé ».

Priape : le dieu des obsessions phalliques, exhibitionniste, déguisé très souvent en épouvantail dans les potagers (courges et aubergines géantes) de la Rome antique. Priape est le dieu tutélaire du film de Fellini, le Satyricon (d’après Petronius). Rafael utilise deux notions très importantes dans son attitude de tolérance psychologique – notions importantes aussi dans l’art : freak et borderline.

Le fait principal pour Rafael dans la psychothérapie était de « faire bouger Psyché » – en anglais « to move Psyche », avec la connotation « émouvoir » : le mouvement psychique comme lié au corps émotif, au corps en motion / émotion. Bien sûr, il observait intensément notre façon de « passer à l’acte » sur ces phénomènes. Aujourd’hui, ayant relu ses idées, je parlerais de : « performances talismaniques ».

La devise favorite de Rafael était le fameux adage de la Renaissance : Festina Lente (hâte-toi lentement), illustrée à l’époque par différents emblèmes. Il avait une prédilection pour l’image de la tortue ailée, figure mythique qui apparaît au moment du travail d’accouchement de la déesse Léto. Elle doit accoucher de jumeaux : Apollon et Artémis – peut-être l’accouchement le plus immense de la mythologie grecque. Les douleurs de Léto la faisaient griffer les montagnes de l’île de Delos, la seule île qui accepta de l’accueillir pour l’accouchement. Les dieux, préoccupés, se consultent et décident de lui envoyer une sage-femme sous forme d’une tortue ailée. L’acte d’accouchement (et aussi le principe de la maïeutique) implique un

Festina dolphin

Festina Lente / Aldus, Venice

équilibre dynamique entre forçage et relaxation. L’on retrouve cet adage illustré aussi par une tortue avec des voiles (la devise de Cosimo de Medicis – en entête de cet article), ou dans un autre livre capital de la « magie » de la Rennaissance : Hypnerotomachia Poliphili (Le Songe de Poliphile) de Francesco Colonna (rien que feuilleter les images vaut la peine !)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.